Présentation : De l’esclavage à la Ségrégation

L’abolition officielle de la traite des noirs date de 1807 pour les Etats-unis, cependant l’esclavage persiste en se déplaçant à l’ouest et au sud. Si bien qu’en 1830 on compte encore 2 millions d’esclaves noirs et en 1860, 4 millions. Les Etats-unis ont donc été un des derniers pays à abolir ce que l’on nomme pudiquement l’ « institution particulière ». Pratiqué et exprimé par les Noirs et certains abolitionnistes du Nord, le rejet de l’esclavage et son abolition va, paradoxalement, ouvrir une longue période de servitude, de ségrégation et de discrimination des afro-américains.

*Une institution particulière est un aspect de l’esclavage aux Etats-Unis

Publié dans : Non classé | le 16 mars, 2010 |Pas de Commentaires »

La ségrégation aux Etats-Unis dans les années 60.

arretdebusphotojackdelanocarolinedunord1940.jpg

La ségrégation raciale, c’est l’action de séparer des élèments d’un tout, d’un ensemble, de les mettre à part. Appliquée à un humain la ségrégation désigne la situation vécue par une personne qui est volontairment mise à l’écart par les autres et isolée de son réseau social habituel. Appliquée a un groupe, la ségrégation consiste à lui faire subir des descriminations ondés sur des critères comme l’origine éthnique, la couleur de la peau, l’age, le sexe, le niveau de fortune, les moeurs, la religion.

Publié dans : Non classé | le 16 mars, 2010 |Pas de Commentaires »

Le Ku Klux Klan

Gravure du Petit journal illustré sur les exactions du Ku Klux Klan

Gravure du Petit journal illustré sur les exactions du Ku Klux Klan

Le Ku Klux Klan appelé souvent KKK, fondé le 24 decembre 1864, est une organisation suprématiste blanche protestante des Etats-Unis d’Amerique. Ce clan est pour dieu, la race (blanche) et la nation. Il affirme que c’est dieu qui a choisi la race blanche et éprouve une haine profonde pour les noirs en particulier, mais aussi les juifs, mexicains, homosexuels et femmes infidèles. Le symbole du clan est une croix représentant le sang du christ versé pour la race blanche.

Le K.K.K. a été accusé de nombreux meurtres, les membres sont souvent fiers de tuer pour la race et ne regrettent pas leurs actes.

Publié dans : Non classé | le 16 mars, 2010 |Pas de Commentaires »

Les conséquences des lois Jim Crow

sgrgation.jpg

Dans le Sud, les lois Jim Crow* s’accompagnaient des nombreuses exactions commises par les suprématistes blancs. Ici, il est organisé par le Ku Klux Klan en 1920 dans le Minnesota.

 

*Les lois Jim Crow est le surnom donné à toute une série d’arrêtés et de règlements promulgués généralement dans les municipalités ou les états du sud des Etats-Unis d’Amérique entre 1876 et 1965. Ces lois distinguaient les citoyens selon leur appartenance « raciale » et tout en admettant leur égalité de droit elles imposèrent une ségrégation de jure dans tous les lieux et services publics.

Les plus importantes introduisaient la ségrégation dans les écoles et dans la plupart des services publics, y compris les trains et les bus.

Publié dans : Non classé | le 16 mars, 2010 |Pas de Commentaires »

Federal Bureau of Investigation

fifoune.jpg

Le FIB est aux Etats-Unis, le principal service fédéral de police judiciaire et un service de renseignement intérieur. Etabli en 1908 comme « Bureau d’Investigation » (ou BOI), ce service fut baptisé FBI en 1935. Son siège est situé à Washington, et ses bureaux sont disséminés dans plus de 400 villes Américaines et 50 ambassades dans le monde.

Le FBI enqueta sur le Ku Klux Klan au cours des années 64/65, pour d’éventuelles violations de la civil Rights Act de 1964 et d’autres activités criminelles. Le FBI, démentèle le KKK pendant les années 60.

Publié dans : Non classé | le 16 mars, 2010 |Pas de Commentaires »

Scène du film

photorussellleeoklahoma1939.jpg

Dès le début du film, Alan Parker dans Mississippi burning présente la séparation entre les noirs et les blancs (deux fontaines). Une scène symbolique, reflètant dès le départ le système ségrégationniste.

Publié dans : Non classé | le 16 mars, 2010 |Pas de Commentaires »

 » Mississippi Burning  »

misisisippiii.jpg

Alan parker est Issu d’un milieu modeste,  il débute dans la publicité avant de se lancer définitivement dans le cinéma. Après quelques courts métrages il réalise son premier film en 1974, ‘Bugsy Malone’. Ses films suivants auront également pour support la dénonciation de thèmes qui lui tiennent à coeur : la discrimination (‘Mississippi Burning 1988), le traumatisme de guerre (‘Birdy’, 1984) ou bien encore la peine de mort (‘La vie de David Gale’, 2003).

LE CONTEXTE HISTORIQUE DE MISSISSIPPI BURNING. (1988)

Mississippi Burning relate des faits réels qui eurent lieu en 1964, dans l’État du Mississippi. Trois militants pour les droits civiques, Michael Schwerner, Andrew Goodman et James Chaney ont été assassinés par des sbires du Klan. Le racisme, l’insécurité et la manipulation des foules dans le sud des Etats-Unis sont rendus avec justesse. Gene Hackman(qui sera nommé pour l’oscar du meilleur acteur) et Willem dafoe sont à la hauteur de leurs rôles. Le tournage se fit à LaFayette, dans l’État d’Alabama.

LE RACISME ET LA SEGREGATION DANS MISSISSIPPI BURNING.

  • La vision de Alan Parker.

Parker a choisi de traiter l’histoire non sur le mode du documentaire , mais sur celui de la fiction : Il a reconstitué l’enquéte policiére de façon tout à fait libre , et a repoussé la réalité historique à l’arriére plan comme un contexte de l’action principale . Rien n’est innocent dans Mississippi burning, chaque détails est révélateur d’une situation historique, chaque temps mort est l’occasion pour Parker de souligner un aspect de la ségrégation.

  •  Les indices de la réalité historique.

Les deux grands Axes principaux : La premiére partie retrace l’histoire des noirs Américains depuis la période de l’esclavage jusqu’a la ségrégation et la lutte pour la reconquéte des droits civiques dans les années 60. Elle rappelle ainsi tout le contexte historique .

La deuxiéme partie dresse un portrait de la communauté noire aujourd’hui ( en 1989 ) aux Etats-Unis. Sont notamment évoqués la situation défavorisé de cette communauté, ainsi que les polémiques que suscite cette situation dans l’ensemble de l’opinion public Americaine.

 

Publié dans : Non classé | le 16 mars, 2010 |Pas de Commentaires »

Millitant pour les droits civiques

mlk.bmp

Martin Luther King, Militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté, il organise et dirige des actions tel le boycott des bus de Montgomery pour défendrele droit de vote, la déségrégation et l’emploi des minorités. Il prononce un discours célèbre le 28 aout 1963 devant le lincoln memorial à Washington durant la marche pour l’emploi et la liberté : « I have a dream » (J’ai un rêve). Il est soutenu par Jonh F. Kennedy dans la lutte contre la discrimination raciale ; la plupart de ces droits seront promus par le « Civil rights Act »* et le « Voting rights act » sous la présidence de Lyndon B. Johnson

« I Have a Dream » (J’ai un rêve) est à la fois le nom du discours le plus célèbre de Martin Luther King et le point d’orgue du Mouvements des droits civiques. Ce discours est généralement considéré comme un des plus grands et des plus marquants de l’histoire de l’humanité . Selon le député américain John Lewis, qui prit également la parole ce jour là au nom du Comité de coordination des étudiants non violents, « En parlant comme il l’a fait, il a éduqué, il a inspiré, il a guidé non pas simplement les gens qui étaient là, mais les gens partout en l’Amérique ainsi que les générations à venir ».

« Je rêve qu’un jour, même l’État du Mississippi, un État où l’injustice et l’oppression créent une chaleur étouffante, sera transformé en une oasis de liberté et de justice » Martin Luther King

 

* Le Civil Rights Act du 2 Juillet 1964, signé par le président des Etats Unis, Lyndon Baines Johnson, a déclaré illégale la discrimination reposant sur la race, la couleur, la religion, le sexe, ou l’origine nationale. Il était conçu au départ pour protéger les droits des Afro-Americains, puis fut amendé pour élargir la protection à tous, hommes et femmes. Cette loi contribua à réformer la société américaine dans la mesure où elle interdisait la discrimination dans les bâtiments publics, dans l’administration et les emplois.

Publié dans : Non classé | le 16 mars, 2010 |Pas de Commentaires »

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog du niveau intermédiaire
| paroisdedouche
| Gregmontres